Transformation in die Cloud - welche Cloud darf es sein?
Perspective - Réseaux du Futur

Recherché : Réseau interne non menacé

24 janv. 2019

Les réseaux internes des grandes entreprises se sont développés de manière hétérogène pendant des années, mais ils sont aujourd’hui menacés d’effondrement en raison de la croissance rapide de la charge de données. Il est grand temps d’agir.
​​​​​​​
In-house networks are in need of modernization.
Sans ces réseaux, rien ne marche : Grâce aux réseaux internes d’entreprise, les e-mails parviennent aux employés, les machines connectées signalent les données d’erreur au Cloud et les pirates informatiques ne peuvent pas accéder aux données des entreprises depuis des entreprises à partir de réseaux externes. Autrement dit, ils sont la condition préalable à toute application professionnelle numérique, qu’il s'agisse  d'outils de collaboration du Cloud, de l’Internet des Objets ou du Big Data. Selon la taille de la succursale et le nombre d'employés, un réseau interne, également appelé réseau local (LAN), peut relier entre eux et avec le monde extérieur des centaines et des milliers de routeurs, commutateurs et passerelles, ainsi que les appareils des utilisateurs finaux.

De nombreux réseaux internes sont mal en point

Le problème est que de nombreux réseaux internes se sont développés de manière hétérogène au fil des ans. L’arrivée de nouveaux employés a entraîné l’ajout de nouveaux composants réseau, et le triomphe des smartphones et des tablettes a nécessité l’ajout de nouveaux points d’accès WLAN. Différentes versions d’appareils, certains même de fabricants différents, sont maintenant empilés dans des armoires réseau, des câbles LAN les relient dans une topologie complexe et des solutions tierces analysent leur performance. Il en résulte un risque croissant de pannes de réseau et de fuites de sécurité. Et les innovations rapides telles qu’un sous-réseau logique (VLAN) pour la visiophonie restent une douce illusion.
Augmentation du trafic de données professionnelles jusqu’en 2021
According to the Cisco Visual Networking Index business data traffic will increase by 21 percent per annum until 2021.
Source: Cisco Visual Networking Index

Le trafic de données mobiles est en pleine expansion

Par ailleurs, les besoins en matière de réseaux locaux augmentent en raison de la numérisation. D’une part, il y a la croissance rapide des charges de données dans les réseaux d’entreprise. Selon le Cisco Visual Networking Index le trafic de données professionnelles augmentera de 21 % par an jusqu’en 2021 (voir graphique). Et cela inclut les réseaux internes. L’augmentation la plus importante concerne les flux de données en provenance et à destination des terminaux mobiles des utilisateurs finaux, ce qui n’est guère surprenant. En Allemagne, par exemple,  les statistiques de l’UE montrent que 91 % des grandes entreprises ont distribué des appareils mobiles à leurs employés en 2017, contre 70 % dans l’ensemble de l’Union européenne. Les entreprises ont besoin d’un grand nombre de points d’accès WLAN dans leurs réseaux locaux. Mais les contrôleurs qui attribuent des directives aux appareils ne peuvent contrôler qu’un nombre limité de points d’accès.

Internet des Objets non sécurisés

En même temps, de plus en plus de machines et d’objets envahissent les réseaux locaux des entreprises et des usines : montres intelligentes, capteurs de température ou robots connectés. Selon l'enquête, jusqu’à 20, 50 ou 200 milliards d’objets seront connectées d’ici 2030. « L’Internet des Objets apporte également de nouvelles dimensions, non seulement dans le nombre de terminaux, mais aussi dans leur variété », déclare Frank Dietrich, Vice-Président Services internes chez T-Systems. « C’est pourquoi nous avons besoin de nouveaux concepts et de nouvelles technologies pour permettre à ces grands nombres d’accéder au réseau en toute simplicité, en toute sécurité, et sans perdre le fil. »
La sécurité informatique est très importante à cet égard, car il n’existe pas encore de normes de sécurité pour les objets connectés. Lors de leur développement, la priorité est souvent accordée à la fonction et non à la sécurité, de sorte que les administrateurs réseau doivent minimiser les risques en transférant des fonctions de sécurité sur le réseau. Ils peuvent segmenter davantage le réseau interne, mettre en œuvre un système de détection d’intrusion et contrôler l’accès au réseau strictement au moyen de mécanismes d’authentification appropriés. En Amérique du Nord, la sécurité est la cause la plus fréquente d'investissement dans le réseau d’entreprise, selon l’étude de Stan Gibson sur l’état des infrastructures en 2018. La mise en œuvre de mesures de sécurité dans les réseaux internes actuels est toutefois laborieuse. Les experts réseau doivent configurer manuellement tous les composants du réseau local, tels que les routeurs, les commutateurs et les pare-feu.

Les réseaux LAN doivent être mis à niveau

Les entreprises peuvent cependant regretter d’avoir si gravement négligé leurs réseaux locaux dans le passé. La numérisation sera pour beaucoup d’entre elles le facteur décisif de réussite et, sans un réseau interne fonctionnel, sûr et agile, elles seront en difficulté. « Il est grand temps que les entreprises normalisent et modernisent leurs réseaux locaux », dit M. Dietrich. C’est un message qui commence à être compris. Selon un sondage  TechTarget, un professionnel des réseaux sur cinq en Amérique du Nord prévoyait d’optimiser les réseaux locaux en 2018.
Les entreprises peuvent entreprendre cette transformation elles-mêmes ou bien la confier à un prestataire de services gérés (« faire ou faire faire »). Alors que ceux qui souhaitent s’y prendre seuls gardent le contrôle total de leurs réseaux, les sous-traitants bénéficient de l’expertise d’un prestataire de services spécialisé et ont plus de temps à consacrer à leur cœur de métier. Les premiers signes de concepts de réseaux locaux évolutifs apparaissent déjà. Un réseau local géré dans le Cloud, par exemple, permet de connecter de nouveaux composants réseau par « plug and play ». Ils sont configurés dans le Cloud. Le réseautage défini par logiciel (SDN) va encore plus loin. Il s’agit d’une technologie qui automatise le réseau et qui existe déjà dans le réseau étendu (plus de détails à ce sujet dans les prochains numéros de Perspectives).