Transformation in die Cloud - welche Cloud darf es sein?
Perspective Internet of Things

Monheim: Une smart city sur les berges du Rhin

27 mars 2017

Vernetzte LED-Straßenleuchten sparen Energie und sind Teil einer Smart City.
Connaissez-vous les maires de Laatzen, Königswinter ou Schwabach? Probablement pas, à moins que vous ne viviez dans une de ces villes qui comptent environ 40 000 habitants. Monheim-sur-le-Rhin est un cas différent. Son maire fait les gros titres des grands journaux allemands. Daniel Zimmermann, 34 ans, est depuis 2009 maire de cette ville de 43 000 habitants située entre Düsseldorf et Cologne. Il a fondé en 1998 le parti Peto (du latin « j’exige ») qui occupe 26 des 40 sièges au conseil local. Le magazine Die Welt a baptisé M. Zimmermann, qui se rend à son cabinet en vélo et que tous les riverains connaissent, le « dangereusement efficace magicien de Monheim ». « Monheim finance ses projets lui-même », écrit quant à elle la Westdeutsche Zeitung, ébahie de voir la situation de Monheim, alors que les caisses de la plupart des municipalités sont vides, tandis que Die Welt proclame que « le jeune maire est venu, a vu et a remis le budget en ordre ».

Le courage de penser avec vision

Il a en effet mis sa ville sans dessus dessous depuis le jour où il est entré en fonctions. La ville est excédentaire depuis 2013, a instauré la gratuité des écoles maternelles et investit des millions dans les infrastructures urbaines et de nombreux projets de pointe, bien que le conseil ait fait baisser les taxes commerciales au taux le plus faible de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie. « Il faut avoir le courage de penser avec vision et, comme maire, agir dans une certaine mesure en tant que créateur d’opinions » - a déclaré Zimmermann à Die Welt.

Un réseau à bande large généralisé

Zimmermann ne se repose pas cependant sur ses lauriers. D’ici la fin de 2018, la ville construira un réseau à large bande généralisé pour un Internet à grande vitesse et y connectera gratuitement tous les ménages et toutes les entreprises. Grâce à un Wi-Fi à grande vitesse disponible dans toute la ville, les habitants et visiteurs peuvent naviguer sur la Toile gratuitement et partout. Le conseil a commencé à faire de Monheim-sur-le-Rhin une smart city, en se basant sur ces infrastructures numériques. Des leçons sur tablettes dans les écoles locales, un formulaire numérique pour signaler des problèmes, un conseil municipal qui travaille sans papier… les premières solutions intelligentes sont bien perçues par les habitants.
« L’objectif de nos activités liées au programme smart city n’était pas d’être les meilleurs, les plus beaux ou les plus rapides en matière de numérisation » - ajoute Zimmermann. « En devenant plus smart, nous espérons principalement améliorer le contenu de ce que nous fournissons. Ce qui nous intéresse, c’est d’offrir à nos citoyens des services toujours meilleurs et d’être plus efficaces en tant que ville ».

Des réverbères LED connectés

Prenons comme exemple la signalisation lumineuse smart. Les premiers essais et la grande première ont eu lieu juste avant Noël. Les nouveaux réverbères LED, connectés les uns aux autres par le Wi-FI, sont faciles à contrôler et réduisent la consommation d’énergie jusqu’à 70% par rapport aux anciens. Ils sont intelligents et font remonter des informations même en panne. « Certains citoyens sont décontenancés lorsqu’ils entendent que chaque réverbère aura à l’avenir sa propre connexion internet » - reconnaît Zimmermann, qui ajoute cependant que les nouvelles technologies sont très bien accueillies à Monheim- sur-le-Rhin.
Le problème auquel s’attaque maintenant le conseil municipal est celui des places de stationnement. Si celles-ci sont suffisamment nombreuses dans la ville même, les automobilistes ne savent pas où se trouvent les places libres et tournent souvent longtemps avant de trouver où se garer. « Informer les visiteurs des places de stationnement libres et de leurs emplacements est un service supplémentaire qui nous voudrions mettre en place » – continue M. Zimmermann. 

Développement de nouvelles solutions smart city

Les équipes T-Systems vont également apporter une expertise à ce projet. « lorsque nous avons décidé de mettre en place les infrastructures fibre optique et le Wi-Fi, nous avons aussi voulu nous en servir pour offrir des services de plus grande envergure. Nous avons cherché longtemps le bon partenaire de projet » - déclare M. Zimmermann, qui ajoute que T-Systems comportent des applications d’ores et déjà en état de marche telles que les feux de signalisation intelligents. « Nous voulons maintenant mettre au point de nouveaux outils, et j’ai des raisons de croire que nous y parviendrons avec T-Systems. »