T-Systems-Claim-Logo
Rechercher
Immeuble de bureaux avec façade vitrée végétalisée sur fond de ciel bleu

Plus de protection de l’environnement avec le cloud et la souveraineté numérique

Agir de manière durable est le mot d’ordre du moment – il en va de la responsabilité de chacun. Le cloud souverain contribue à réduire l’empreinte carbone

21. août 2023Moritz Nowitzki

Un monde en mutation

Des glaciers qui fondent, des lacs qui s’assèchent, des ours polaires qui se retrouvent sur la terre ferme : Le changement climatique mondial détruit de plus en plus nos moyens de subsistance. Google Time Lapse fournit des images impressionnantes, mais aussi inquiétantes, qui montrent en accéléré comment les paysages ont changé au cours des 40 dernières années. La mission est claire : prendre le plus rapidement possible des mesures pour réduire notre empreinte écologique.

L’avenir de l’Europe : vert et numérique

La société, la politique et surtout l’économie ont donc un rôle à jouer. Le programme Fit for 55 de l’UE, par exemple, met l’accent sur ce thème. Il comprend des directives visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’UE d’au moins 55% d’ici 2030 par rapport à 1990 et à rendre l’Europe climatiquement neutre d’ici 2050. Le reporting ESG, qui impose aux entreprises des rapports de durabilité dédiés, souligne également l’urgence de la situation.

La digitalisation peut y contribuer de diverses manières. Elle peut ainsi utiliser elle-même des technologies respectueuses du climat – par exemple des centres de données climatiquement neutres pour des solutions de cloud modernes. D’autre part, elle met également à disposition de nombreux outils qui aident indirectement à réduire les émissions de CO2. Par exemple, des applications spéciales peuvent aider les utilisateurs à rendre les environnements de bureau plus durables en utilisant moins de ressources. Ou, comme l’a fait Google1, les moteurs de recherche peuvent mettre en avant les produits respectueux de l’environnement et permettre ainsi aux utilisateurs de les trouver plus facilement.

Le cloud comme clé

Mais en même temps, les clients et les collaborateurs2 exigent de « leur » entreprise des produits et des services plus respectueux du climat et de l’environnement. La pression d’agir de la part de différents groupes d’acteurs augmente, c’est pourquoi les solutions numériques qui fournissent des résultats à court terme sont de plus en plus demandées.

L’approvisionnement en énergie constitue un levier important pour réduire les émissions de CO2. Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), 34 %2 des émissions de gaz à effet de serre causées en 2019 étaient imputables à ce phénomène. Les économies réalisées à ce niveau se répercutent donc très rapidement. Le cloud et les datacenter jouent un rôle particulier dans ce contexte. Pourtant, de nombreuses entreprises exploitent encore des datacenter sur site, dont les composants informatiques inefficaces et la climatisation coûteuse augmentent les besoins en énergie. Les solutions de cloud public ont une longueur d’avance : leurs fournisseurs, comme Google, sont particulièrement attentifs à l’efficacité énergétique de leurs datacenter sur le cloud.

La protection du climat est un moteur d’innovation

Une femme d’affaires réfléchit à l’avenir

Selon une étude récente de Gartner3, les fournisseurs de cloud public travaillent d’arrache-pied pour mettre en œuvre une stratégie climatique transparente au cours des trois prochaines années. Les services de cloud, en particulier, sont respectueux de l’environnement grâce à la consolidation des datacenter, à l’utilisation d’énergies renouvelables, de matériel à faible consommation d’énergie et de systèmes de refroidissement améliorés – mot-clé : Green IT. L’évolutivité flexible permet en outre d’utiliser les ressources de manière optimale, ce qui réduit la consommation d’énergie par rapport aux systèmes traditionnels. De plus, les hyperscaler du cloud investissent surtout dans l’automatisation intelligente et l’IA pour analyser et minimiser davantage l’impact sur l’environnement. L’architecture multi-tenant du cloud permet de partager le matériel – ce qui permet d’optimiser l’utilisation des serveurs et d’économiser de l’énergie.

Sûr et durable : le cloud souverain

Pourtant, de nombreuses entreprises hésitent encore à confier leurs données commerciales à des clouds publics. C’est là qu’intervient le cloud souverain : il permet d’assurer un haut niveau de sécurité des données, car les entreprises peuvent garder le contrôle de leurs données sensibles et minimiser les risques de sécurité potentiels. De plus, il répond mieux aux exigences de conformité spécifiques, ce qui est particulièrement important pour les secteurs fortement réglementés comme la santé ou la finance. Dans le cloud souverain, les données sont conservées localement, ce qui répond aux aspects de protection des données et aux applications sensibles à la latence. Ce contrôle permet à son tour d’accroître la confiance des clients et la transparence. Tous ces avantages font du Sovereign Cloud powered by Google Cloud de T-Systems une option à la fois attrayante et écologique pour les entreprises qui souhaitent profiter des avantages du cloud en termes de durabilité, tout en bénéficiant d’un contrôle accru sur leurs données et d’une meilleure conformité.

Les piliers de la souveraineté

Notre cloud souverain garantit que les données et l’infrastructure sont protégées et que les exigences réglementaires sont respectées. La souveraineté numérique s’appuie ici sur trois piliers fondamentaux :

  • Souveraineté des données : Les entreprises ont le contrôle total sur leurs données dans le cloud, y compris l’emplacement, l’accès, la sécurité et la protection des données.
  • Souveraineté logicielle : Les entreprises peuvent adapter les logiciels utilisés et développer leurs propres applications et services afin de répondre à leurs besoins commerciaux spécifiques.
  • Souveraineté opérationnelle : Les entreprises peuvent gérer et contrôler elles-mêmes l’infrastructure et les opérations de cloud afin de travailler plus efficacement et de garder le contrôle sur les processus critiques de l’entreprise.

Seule la combinaison de ces trois piliers permet aux entreprises de gérer leurs données, leurs logiciels et leurs processus opérationnels de manière indépendante et sous leur propre contrôle. Cela renforce leur capacité à agir de manière autonome dans le cloud et à miser consciemment sur des structures respectueuses de l’environnement. Ils atteignent ainsi le quatrième pilier : la souveraineté en matière de durabilité.

Informations sur l’auteur
Moritz Nowitzki

Moritz Nowitzki

Head of Portfoliomanagement & Strategy, T-Systems International GmbH

Voir le profil et tous les articles

Vous trouverez ici nos autres articles sur le thème de la protection de l’environnement et sur le Sovereign Cloud :

Nous attendons votre avis avec impatience

Vous avez des idées, des suggestions ou des questions à ce sujet ? Nous vous invitons à venir échanger avec nous. N’hésitez pas à nous contacter !

1 Google 2023 sustainability.google
2 Perspectives : Que font les entreprises pour lutter contre le changement climatique?, Deloitte, 2023, deloitte.com
3 Trois technologies de durabilité pour l’avenir, Gartner, 2022, datacenter-insider.de

Do you visit t-systems.com outside of France? Visit the local website for more information and offers for your country.